Quelques informations complémentaires 

 

Cette ligne de 28 km dont 2,6 en tronc commun avec la ligne de Morlaix à Brest, dessert pour l’essentiel les agglomérations de Morlaix, Saint-Pol-de-Léon et de Roscoff que l'on peut estimer environ à 20 000 habitants dans un rayon de 12 km autour des gares.

 

Cette ligne embranchée sur l’axe de Rennes à Brest présente des atouts suffisants, en termes de population comme d’activités, propres à développer un trafic ferroviaire significatif.

La ligne Morlaix /

Saint-Pol-de-Léon / Roscoff

 

 

De nombreuses menaces pèsent sur la ligne ferroviaire Morlaix/Saint-Pol-de-Léon/Roscoff en raison de l’état de la voie et en particulier du Viaduc de la Penzé.

 

Actuellement, cette ligne ferroviaire n’est pas défendable telle qu’elle est exploitée à 40 km/h et SNCF n’y voit que des charges. Sa seule réponse est le transfert par car et la réduction de la vitesse.

 

SNCF Réseau n’envisage pas les retombées économiques sur tout le territoire de Morlaix et du Léon. C’est aux élus locaux et régionaux à décider au regard de l’influence sur le tissu économique.

Donc sauver cette ligne dépasse les clivages politiques, sur la base d’une exploitation optimale, tenant compte de tous les déplacements des usagers (domicile, travail, études, déplacements quotidiens ou pas, tourisme) avec des fréquences en phase avec des horaires adaptés aux usagers et aux correspondances TER et TGV, en gare de Morlaix.

 

Cette ligne est un réel atout d’aménagement du territoire. Sans moyen de transport adapté, il ne peut exister aucun développement quel qu’il soit. Preuve en est, le transfert en car correspond majoritairement à une clientèle captive. Alors que c’est une chance économique d’avoir cette ligne ferroviaire pour laquelle nous demandons une exploitation optimale.

2017 accélération des TGV : l’objectif de la Région que tout le territoire en profite. Nous nous sentons exclus de cette modernisation des lignes à grande vitesse car pour Saint-Pol-de-Léon et Roscoff, il est plus valorisant d’avoir une desserte ferroviaire fiable face aux aléas climatiques et de la circulation routière, plutôt qu’un car !

 

Pour les administrés dont les professionnels du tourisme l’enjeu est de prévoir et de construire l’avenir en exploitant le train de façon optimale.

La majorité des élus et des collectivités concernés par cette ligne ferroviaire ont signé un engagement à la maintenir, à demander son optimisation et des études indépendantes de SNCF Réseau pour décider ensuite des modalités à venir. Il est à noter également l’engagement fort de Morlaix-Communauté qui se dit prêt à investir financièrement.

 

En effet, l’élargissement de la nature des financeurs habituels (communes, Pays de Morlaix et du Léon, CCI, Morlaix-Communauté…) inciterait la Région et SNCF Réseau à suivre financièrement. Ainsi, l’engagement collectif de l’ensemble des partenaires , y compris l’Etat et les Collectivités Locales, concrétisera notre projet de réhabiliter cette ligne ferroviaire de manière dynamique.

 

Roscoff a une chance inouïe d’avoir encore une desserte ferroviaire. 

Ne commettons pas l’erreur, sous prétexte de conjoncture, de supprimer cette voie ferrée en négligeant de s’en occuper alors que tous les territoires du pays de Morlaix et Léonard bénéficieraient des retombées économiques de son développement.

 

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now